Résultats de la recherche (Page 1) / Forum d'entraide: tuto-fr.com

#1 Re : Crack de clef wep » WRT54G en mode client » 24-05-2007 10:32:30

d'origine, la quasi totalité des routeurs Linksys, firmware non modifié, sont capables de "cloner" l'adresse MAC du poste d'administration "par défaut" (WRT y compris). c'est une habitude qui remonte à l'époque ou les FAI tentaient d'escroquer les usagers en leur revandant au prix du platine en lingots des cartes Ethernet "spécial ADSL" (qui, bien entendu, ne pouvaient pas être remplacées, indexation des adresses MAC oblige)

donc, si vous disposez d'une carte ethernet dont l'adresse MAC n'est pas "burinée dans le silicium" coté machine, vous pouvez afficher n'importe quelle adresse sur le routeur.

Je n'ai pas franchement regardé, mais sur les firmware modifiés, il doit être possible de paramétrer à la main ce genre d'identifiant.

Spoofing by design :-)

Zen

#2 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 16-05-2007 12:30:35

Pendant que j’y suis… un « tuto » idiot, puisque l'on parlait de diamètre de fil sur les antennes :

Comment mesurer au centième de millimètre le diamètre d’un fil de cuivre

Les fils de cuivre utilisés dans les inductances sont souvent spécifiées par leurs nombres de tours, le diamètre du fil utilisé, le diamètre de bobinage et la nature du noyau sur laquelle est bobinée la self (fer doux, ferrite de qualité « x » etc). Fil de cuivre que l’on récupère sur de vieux transformateurs, bobines « nid d’abeille » de postes glanés à la casse etc. Une self fabriquée avec 30 spires de fil de 6 dixièmes n’aura pas les mêmes caractéristiques avec un fil de 8 dixièmes.

Pour déterminer le diamètre d’un fil avec une précision au moins au centième, il suffit de bobiner un morceau dudit fil sur un mandrin (queue de mèche à béton, crayon papier, bout de bois, peu importe) sur une longueur de 1 cm très exactement (mesure que l'on appréciera avec un simple "double décimètre"). Ils suffit ensuite de compter le nombre de spires effectuées, et appliquer la formule :
10/nb-spire=dia du fil
Exemple : 32 tours de fil sur 1 cm ne peut être obtenu que par du fil de 3 dixième de mm.

On vient, empiriquement, de fabriquer un "vernier".

Les fils dépassant le mm sont mesurés avec un palmer ou un pied à coulisse. L’importance de leur diamètre est moins vitale, puisque l’on emploie généralement ces fils pour fabriquer des bobinages à spires non jointives (le coef de self-induction varie en resserrant ou desserrant les spires) ou des lignes d’accord (là, c’est la longueur de la ligne et sa hauteur par rapport au plan de masse qui jouent

Pour l’instant, ce tuto ne sert strictement à rien dans le domaine du pentesting et du wardriving. On en reparlera dans 3 ans, lorsque les « software defined radios » permettront, pour une poignée de dollars et une bonne carte son, d’espionner le contenu de n’importe quelle transmission numérique, avec n’importe quel type de modulation, et sur n’importe quelle fréquence.


zenogrumble

#3 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 23:12:23

non m'sieur.... çà, c'est un texte de loi "médicale", autrement dit qui légifère sur le taux d'exposition aux rayonnements électromagnétiques. Avec la puissance des bidules Wifi, on est loin de risquer de dépasser la norme.

Les règlementations sur l'usage des réseaux privés dépendent de l'IBPT. Le plus simple est de demander à une personne nécessairement au courant des textes... et notamment les membres de l'UBA
http://www.uba.be/fr.html
je sent que je vais me coucher yikes
bonne nuit

#4 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 21:37:28

quelle ame du conducteur ? si c'est le conducteur central de la ligne fendue (un transfo en fait), la formule est simple :
Z = 138 Log (D/d). A la calculette donc : grand D le diamètre interne du conducteur extérieur (tube de plomberie en 12/14 par exemple, soit 12 mm). Reste à trouve le diamètre externe du conducteur interne, petit d
sachant que Z = 50.
on obtient donc après simplification de l'équation un rapport D/d de 2,3
2,2=47,3 ohms
2,3 = 50 ohms
2,4 = 52,5 ohms
2,5 = 54,9 ohms

Ce qui fait que si vous avez un tube de cuivre de 12 de dia interne, il vous faut chercher un conducteur interne de 4,8mm. Un conducteur de 5 mm de dia extérieur vous donnera une impédance de 52 ohms, ce qui est tout à fait acceptable. le coup de l'antenne télescopique canibalisée fonctionne bien, car elle offre des tubes de différents diamètres espacés de 1 mm de dia à chaque tronçon environ (un pied à coulisse au moins au dixième est nécessaire pour apprécier ces mesures).
Attention : les antennes télescopiques de récup ont un petit problème : elles sont généralement chromées, et le chrome n'est pas soudable. Il faut patiemment en abraser la surface avec de la toile emery pour atteindre le métal de support (généralement du laiton, très facilement soudable).

J'ai écrit que le tube pouvait se scier avec une scie à métaux si l'on bourrait l'intérieur avec un morceau de bois. Il est possible d'éviter cette opération fastidieuse si l'on possède une Dremel (ou compatible made in china) et un jeu de disques à découper. Attention de prendre le tube avec des gants ou une pince... à la découpe, le cuivre peut chauffer avec violence et vous rappeller que c'est un excellent conducteur de chaleur. La Dremel vous oblige également à porter des lunettes de protection... les éclats de métal dans les yeux étant généralement assez difficiles à supporter.

Zeno

#5 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 20:10:32

je vais voir pour le tuto.. j'ai une semaine très prise coté boulot, et quelques pb d'admin sur l'une de mes pétoires sous Vista 64 (qui a dit "beuark".. c'est pour mon job, j'y peux rien !)

Je m'y colle dès que possible. De la recette au montage final, avec les formules etc, juré. En tendant de faire des photos moins pourries que celles faites jusqu'à présent

zenog

#6 Re : Crack de clef wep » Comment booter backtrack2 sur une clef usb? » 14-05-2007 18:50:09

oh, merci !
voilà une nouvelle qui va en réjouir plus d'un.
Z

#7 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 18:01:23

bon, j'avoue ne jamais avoir fait çà sur 2400, mais il n'y a aucune raison pour que çà ne fonctionne pas : avec deux yagi à 45°, l'une à 90° par rapport à l'autre (en X autrement dit)(il est même possible de monter les deux antennes sur le même boom, Tonna a fabriqué des aériens de ce type). Soit on fonctionne en polar croisée, et on ne perd que 3 dB. Montées en+, avec un relais, il suffit alors de commuter en V ou en H selon le besoin, ou, avec un déphaseur entre les deux antennes, les faires fonctionner en polar droite ou gauche. La remonté du courant d'excitation du relais peut se faire par le coax, mais à ces fréquences là, comme on n'a jamais beaucoup de filasse, on arrive facilement à monter un 4 paires pour commander n'importe quoi d'autre

z

#8 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 17:10:41

l'avantage de la shorted, c'est de pouvoir se polariser comme on le souhaite en faisant tourner le plat à tarte d'un quart de tour dans un sens ou dans un autre

La polar circulaire n'a, exploitation spatiale mise à part, aucun avantage en milieu urbain. Il faut que le correspondant possède une antenne lévogyre si la votre est en dextrogyre, le gama match n'est pas toujours des plus simple à fabriquer, le support d'une hélix est franchement un truc de maniaque ou de chirurgien... (inutile d'espérer faire une hélix intéressante sur un tube pvc si on souhaite faire des choses intéressantes). Enfin, il suffit que l'on touche un obstacle pour que la réflexion soit en opposition de polarisation.. on émet en polar gauche, on tombe d'un seul coup en polar droite, et c'est au correspondant de deviner le moment idéal

A la rigueur, une polar croisée, comme je fait en UHF... dans le pire des cas, on perd 3dB, quelque soit la polarisation.

ou une cavité avec deux sondes : une sur le plan H, une autre sur le plan V. J'ai vu passer çà sur un Dubus ou un Handbook.

si vous persistez dans le souhait de fabriquer un aérien à polar circulaire, j'ai qq part un soft de calcul d'antenne. Mais ca me refroidit un peu à la seule vue de la complexité d'assemblage du "boudin"

:-)

Zen

#9 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 16:33:21

Le but était évidemment de vous donner envie :-)


plus sérieusement, le but est aussi d'expliquer qu'il est toujours possible de "faire mieux" avec les moyens du bord. Si vous ne vous sentez pas l'ame d'un bricoleur (je n'irais pas tenter de vous convertir à ce genre de religion qui n'intéresse que ses propre pratiquants), cela vous aura au moins permis de voir -(notamment avec le site dont je vous ai donné l'url) quelles sont les différentes techniques pour fabriquer une antenne, quelles sont les distances que l'on peut espérer atteindre avec un matériel conventionnel, pourquoi opter pour tel type d'antenne plutot que tel autre... détails que ne fournissent pas toujours les revendeurs de matériel. Le but était également de montrer -et encore, je n'ai pas expliqué la partie théorique des calculs d'impédance, de résonnance etc- de montrer donc qu'une antenne est un système complexe et délicat, et que cette délicatesse a un prix, hélas. une antenne à 8 euros, meme qualifiée de "super-hyperTop Power Antenna Beamer booster" ne pourra prétendre concurrencer un aérien vendu 200 euros. Enfin, qu'entre une antenne "omnidirectionnelle" et une "très très directionnelle", il y a un monde et tout une palette d'accessoires, et que pour établir une liaison d'un immeuble à l'autre, toutes les antennes ne conviennent pas nécessairement. Pas les omnidirectionnelles, pas les "trop pointues" non plus. Pour le Webcracking en pentest, c'est une autre histoire.

Cordialement

PS : attention, la transmission d'un immeuble à un autre passe par un espace appartenant au domaine public. La loi Belge est, il me semble, encore plus stricte dans les textes que la loi française et interdit ce genre de pratique. Cela va sans dire... cela va mieux en le disant.

Je précise que ces dispositions légales sont, de toute manière, totalement inappropriées depuis le développement du WiFi, puisque n'importe quel routeur d'opérateur "bave" sur le domaine public sans pour autant éveiller la hire des pandores de votre "surveillance des ondes" (lesquels sont, probablement comme en France, dans un dénuement budgétaire et en sous-effectif indescriptible)

Rezen

#10 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 13:20:40

quad1wz8.th.jpg
L’antenne en conditionnement extérieur


quadarriereyl3.th.jpg

L’antenne ouverte par l’arrière. Les étrons blanchâtres peu appétissants sont des tampons de mastic silicone destinés à asseoir le « backplane » au fond du boitier. Vous constaterez que j’ai utilisé une prise SMA coudée, plus pratique dans le cas présent qu’une prise droite. Sur ces fréquences « basses », les pertes sont négligeables. La qualité de la prise et du câble coaxial de liaison (pigtail) est en revanche d’une relativement grande importance. On voit qu’ici, j’ai utilisé du verre epoxy pour circuit imprimé simple face.

quadfacesa5.th.jpg

Vue générale de l’antenne. La dimension du backplane n’a strictement aucune importance (simplement « plus grande » que l’antenne elle-même). La distance entre l’élément rayonnant et le plan de masse est critique (détermine l’impédance). On voit très bien la ressortie du coax semi-rigide. Cet espèce de « zig zag » dans le circuit me permet d’obtenir une bonne rigidité d’ensemble sans pour autant provoquer de « points » ou peut forcer une traction (pas de levier, pas de point fragile ou de soudure supportant un cisaillement). La forme du « carreau » n’a STRICTEMENT AUCUNE IMPORTANCE. Si vous voulez faire des petits cœurs, c’est votre affaire et cela ne nuira pas au rayonnement. La propreté de l’ensemble, l’esthétique et la simplicité de mise en forme plaide en faveur soit de la forme carrée (deux coups de pince), soit du cercle. Si vous possédez des formes du genre « douilles de clef à pipe série camion », vous pouvez les utiliser pour former vos éléments rayonnants, c’est imho la méthode la plus simple. C’est la longueur de l’élément ainsi que la localisation exacte du point milieu qui sont les seules mesures physiques importantes. J’insiste, la forme du « 8 » n’est absolument pas critique, il ne faut pas y rester des heures pour tenter de fabriquer des formes dignes d’un gabarit d’horloger. La qualité du rayonnement n’y gagnera rien. La planéité de la figure (carrés ou cercles) est toutefois importante, puisqu’elle peut faire varier l’impédance de l’antenne.

quadsortiezb8.th.jpg

La sortie (je sais, j’aurais pu éliminer le flux avec de l’acétone) est rendue plus solide grâce à une soudure sur le plan de masse.. J’ai normalisé les sorties en SMA femelle « normale » (et non « inversée » comme c’est l’usage dans le monde WiFi) pour de simples raisons de disponibilité.

quadalimxh7.th.jpg

Là, avec un éclairage un peu mieux dosé, le repiquage de l’alimentation de la double boucle sur le coax semi-rigide.

Attention, les rayons de courbure du semi-rigide de doivent pas être trop serrés, sous peine de tuer la coaxialité du câble. Les soudures sur l’UT141 sont faites avec une bonne soudure (argent-étain-plomb par exemple) et un bon fer, pour ne pas trop chauffer le conducteur, ce qui risquerait de dégrader la qualité du téflon qui sert d’isolant interne.

Les cotes (dimensions) exactes de l’antenne sont, une fois de plus, données sur le site du Frars.
http://www.frars.org.uk/images/contentimages/1064.jpg

Je pense que leur montage à la Dubout destiné à coller une prise N au cul de l’aérien, le tout soutenu par des entretoises et des tiges filetées est un peu plus compliqué que mon approche « quick and dirty »… (en tous les cas plus lourde et plus difficile à coller dans un coffret étanche)

Je ne partage pas non plus leur méthode de protection des soudures par un point de colle liquide. Sur 30 MHz, je ne dit pas, mais sur 2400, ce n’est pas sans conséquence. Si le passage du cable dans le « tupperware » est correctement étanchéisé au rubson, l’antenne est totalement « tropicalisée ». Les soudures peuvent donc être laissées à nue. De toute manière, le cuivre du backplane s’oxydera toujours plus vite que l’alliage de la soudure.


J’ai mis plus de temps à décrire ce bout de ferraille rayonnant qu’à le tailler et l’assembler big_smile

ZZZZZ

P.S. Les demoiselles aux poses lascives qui illustrent le haut des pages « imageshack » ne sont ni mes cousines, ni mes petites sœurs.  Inutile de me demander leurs adresses, je ne les connais pas.

#11 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 11:50:57

Bon, tout çà n’a pas été sans peine. Vous voudrez bien pardonner la mauvais qualité des photos, mais un orage a fait brutalement chuter la luminosité, et il a fallu que je travaille au flash et au télé « macro ».



shortbfaceky5.th.jpg

La Shorted Backfire de face. On remarque très nettement la vis maintenue par un filetage pratiqué dans l’épaisseur du couvercle « anti éclaboussure » (plastique rigide qui présente une excellente rigidité mécanique).
Je tiens à préciser que n’importe quel couvercle transparent ne peut pas nécessairement faire l’affaire. Celui-ci est totalement « transparent » aux rayonnements dans la bandes des 2400 (et pour cause, il est étudié pour fonctionner dans les fours microonde. Un autre plastique peut s’avérer catastrophique.

Le moule à gâteaux doit faire très exactement 24 cm de dia, et ses bords doivent impérativement être perpendiculaires au fond.


shortbarriereuw7.th.jpg

Ma même antenne vue de l’arrière. On voit que la prise N n’est pas (c’est là toute l’astuce) une prise « chassis », mais une prise destinée à être montée sur un câble. Du coup, le boulon du serre-étoupe est employé pour fixer la prise sur le cul de la masse métallique de l’antenne.

A remarquer également que les « patés de joint » n’étanchéistes pas l’antenne. On peut à la rigueur constituer un joint « étanche » sur le demi-périmètre supérieur, mais laisser les évents d’évacuation de vapeur ouverts et orienté en bas de l’antenne afin qu’une éventuelle condensation puisse s’écouler vers l’extérieur. PAS DE VERNIS SUR LES ELEMENTS RAYONNANTS !

vous remarquerez la plaque de cuivre de 12 dixièmes qui vient renforcer le cul de l'antenne, afin de ne pas occasionner de déformation de la structure, et d'améliorer la résisience au serrage du boulon.


shortbcotexu9.th.jpg

Cette vue montre comment le « moule à manqué » à été coupé à la bonne longueur, afin de faire fonctionner l’arrière de l’antenne non pas comme un réflecteur, mais comme un guide d’onde raccourci. La découpe s’effectue avec une cisaille à métaux. L’usage des ciseaux de couture de Madame est tout à fait envisageable si vous cherchez un sujet de discorde. A remarquer : la cisaille offre l’avantage de pratiquer une découpe propre, et l’opération ne provoque pas d’ampoules, ce qui risque d’être le cas avec les ciseaux à couture. Un tracé à l’aide d’un gabarit est obligatoire avant de se lancer dans la découpe. On travaille au dixième de millimètre, on ne fait pas dans la fantaisie. Les cotes sont prises à partir du fond intérieur du moule.

sortbreflectxd9.th.jpg

Le réflecteur doit être positionné à une distance très précise du dipole (sur ce point, les articles du Dubus ne sont pas du même avis que l’expérimentation du Frars… c’est pourquoi j’ai soudé le disque sur une vis très longue cannibalisée sur une cheville « moly » pour placoplâtre.). L’écart entre le dipôle et le disque est aux environs de la demi-onde (60 à 75 mm)


shortbdipolevf6.th.jpg
Le dipole et la ligne d’accord fendue : pour fendre du cuivre de cette manière, il suffit de couper longitudinalement un tube de plomberie que l’on aura préalablement « rempli » d’une matière relativement dense (un bout de bois au diamètre est l’idéal). Ce bois évite au tuyau de s’écraser. L’écart pratiqué par la scie est idéal.
Le diamètre du conducteur intérieur, déterminé par la règle Z = 138 Log (D/d) (avec Z=50 ohms), est récupéré sur une antenne télescopique, qui est elle-même constitué de brins de différents diamètres…. C’est bien le diable si vous ne trouvez pas votre bonheur. A vos pieds à coulisse.

Le « flou » des brins du dipole n’est pas du à un « bougé » de l’appareil –toute la photo serait floue- mais à la déformation optique que provoque le couvercle en plexi.

Le tube du dipole est forcé "à chaud" dans le fut du connecteur N, puis soudé en bordure (avec un petit chalu à braser, ou un très bon fer à souder thermostatique)


4quadfacerb3.th.jpg

Bon, çà, c’est un peu plus sérieux que la shorted Backfire. C’est une « quad double quad » fabriquée –et adaptée- selon les conseils de l’équipe du FRARS. Vue de face : la plaque du réflecteur (cette fois ci, c’est bien un réflecteur) n’est rien d’autre qu’une plaque de circuit imprimé vierge double face (simple face peut également parfaitement convenir, ce serait même mieux car cela évide de devoir relier électriquement les deux plaques conductrices)


4qadarriereyv8.th.jpg

La même chose, vue de l’arrière. Le « nid de vipère » à l’arrière est le réseau de phasing. Ce n’est pas, comme on pourrait le croire, du vulgaire fil de cuivre, mais du cable coaxial semi-rigide destiné aux montages hyperfréquences.


4quadphasingpe9.th.jpg

Soudure d’une des branches du transformateur d’impédance : étanche à l’eau, et respect au maximum de la coaxialité de l’ensemble. Oui, je sais, ca ressemble à de la plomberie…. C’est pire dans les fréquences supérieures.


4quadeltkx7.th.jpg

Last one. Vue rapprochée du raccordement d’un élément rayonnant. On voit ici clairement que l’on utilise un conducteur coaxial pour alimenter les éléments Quad. L’impédance de l’ensemble dépend de la hauteur de l’élément rayonnant par rapport au plan de masse. A régler ou faire régler avec un Rosmètre.

Attention, plus on « ajoute » d’éléments, plus le gain est élevé, plus l’antenne tire « pointu » est devient difficile à pointer.


S’il y en a qui sont intéressés par une antenne plus simple, je peux également montrer une variante de la « simple quad » protégée « Tuperware » contre les intempéries et les chocs (antenne fabriquée en deux heures maxi)

ZZZZZzeno

#12 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 14-05-2007 09:55:38

Je décroche le machin de son mat (sous la pluie, ca va pas être fun), je fait un clic clac et je colle çà dans un imageshack... promis wxcvbn.
A l'attention de charly5942, nous avons les moyens de faire rentrer les abaques de smith dans la tête de ceux qui s'intéressent aux antennes avec une violence qui n'a d'égale que notre sauvagerie. D'ailleurs, s'il n'y a plus de klingons à la surface de cette planete, c'est un peu à cause de nous
Live long and proper.. youp la boum

Zen

#13 Re : Crack de clef wep » Reflexion nocivité du wifi et emploie de carte super power et antenne » 11-05-2007 15:24:09

tiens, je vais ajouter un grain de sel gratouillant

Deux études, l'une de l'U. de Darmstadt, l'autre de je ne sais trop ou (je n'ai pas mes tablettes sous la main, mais il s'agit d'une étude épidémiologique sur les mélanomes de l'oeil chez les utilisateurs intensifs de téléphone)... deux études donc tendraient à prouver (conditionnel scientifique) que les rayonnements non chauffants sont probablement à l'origine de réactions mutagènes sur des cellules prédisposées au cancer.

Il y avait à ce sujet un papier fort bien documenté sur un numéro de CQ d'il y a au moins 6 ans, voir 7, ainsi que ce fameux rapport du CHU allemand sur les mélanomes.

de toute manière, dès que l'on titille des machins qui travaillent au dessus du gigahertz, et délivrent plus de 300 mW, le principe de précaution s'impose. Si on est à 10 GHz 500 mW (ce qui est énorme), la, ce n'est plus de la précaution qu'il faut, c'est une prudence de sioux (car ca chauffe, je puis vous l'assurer)

Remarques également valables pour les ondes très longues à haute puissance (voir les taux de leucémie dans les axes des antennes des radars transhorizon VLF.... expérience du Bourget et autres installations d'allemagne de l'est il n'y a pas si longtemps)


le Prieuré Lichine ne rouille pas

ZZZZZ

#14 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 11-05-2007 15:08:24

oups... j'ai oublié de répondre à la coueschtione
le mot "flat panel" ne désigne pas franchement un type d'antenne particulier. Je pense que sous cette appellation non controlée, il doit se cacher une antenne "patch".

Ces antennes sont très intéressantes lorsque l'on est bloqué par des considérations esthétiques ou aérodynamiques. C'est pourquoi vous les rencontrerez sur des A.P. installés dans des lieux classés, ou des des intérieurs étrangers à tout appareil "technologique". C'est égalememnt une antenne très efficace pour la réception des satellites défilants (les GPS principalement)

Pour faire du Wardriving ou des liaisons pointues et directives, ce n'est pas du tout la solution idéale. Jettez un cil sur la page "comparatifs d'antennes" du FRARS, vous comprendrez mieux ce que j'entend par là.

Cordialement

Zeno graphiste .... ..

big_smile

#15 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 11-05-2007 15:02:26

En réponse à Oxyde...


6ITU et JN36EA

(avec un vocabulaire pareil, on va nous prendre pour des malades)

Pour Monsieur Plumme, digne compatriote d'ON4BB (ceux qui on lu Spirou "QRN sur Bretzelburg" ne peuvent pas l'avoir oublié), ne cherchez pas les shorted backfire.... elles se fabriquent avec les dimensions suivantes :
http://www.frars.org.uk/cgi-bin/render.pl?pageid=999999
(fouillez un peu, vous allez trouver votre bonheur)

Si vous n'avez pas de "copper clad" ou de double face comme les british l'utilisent, je vous conseille vivement l'usage des "moules à manqué" (rayon casserolles de votre supermarché). Il s'en vend en fer blanc de mauvaise qualité pour la cuisine, mais d'excellente pour la radio. (vous pouvez même acheter, luxe indiscutable, les moules tapissés de teflon, qui protègent de l'oxydation). Il faut que le moule fasse 24 cm de diamètre, vous allez nécessairement vous rendre ridicule lorsque vous allez passer en revue tous les plats du rayon avec un double décimètre à  la main. Le prix d'un moule "bas de gamme" va chercher dans les 3 euros, 4 à tout casser.

le "couvercle" de l'antenne (et support du réflecteur) se fabrique avec un "couvercle anti-éclaboussures pour four microonde". 2 euros, voir 3, guère plus.

La tige filetée qui supporte le réflecteur passe par un trou taraudé au centre du couvercle. La liaison entre le couvercle et le plat "modifié" s'opère avec un joint genre Rubson (sur le coté externe de l'antenne... à l'intérieur, le joint déteriorerait les perfs de l'aérien)

Le tube de la ligne d'accord est un simple tube de plomberie de 8 je crois me souvenir. Le conducteur intérieur est récupéré sur une antenne télescopique canibalisée (il suffit de choisir le diamètre en fonction de l'impédance de travail que l'on souhaite utiliser.. généralement du 50 ohms).
Les brins rayonnants sont faits en fil de cuivre "2,5 carré". Le centrage est réalisé avec une petite rondelle de téflon, et le tout est enfoncé "à force" dans une prise N droite.

Au total, le composant le plus cher sera le connecteur N et le pigtail N/SMA effectuant la liaison vers la carte. Le reste n'est que de la récup.

Bon, bien entendu, si vous piquez le moule à manqué de votre compagne, je nierai devant le Departement d'Etat vous avoir connu ou vous avoir communiqué ce genre de renseignement. Les accidents de rouleaux à patisserie ne me seront pas imputables.

Avec des aériens de ce type et une antique carte 3Com (à l'époque ou 3Com faisait dans le Wifi), j'ai pu établir des liens "full puissance" à 30 mW sur des distances de plus de 15 km. A 20 Km ca commençait à devenir faiblard, car je n'avais pas prévu de dispositif de pointage sérieux.

Donc, si vous utilisez des "monstres" à 500 mW...

Et puis même si ca ne marche pas du premier coup, vous aurez passé un week end passionnant :-)

73++ OxyDe . Bon week end, Mr Plumme.

#16 Re : Crack de clef wep » Alfa usb 500mw - petites questions/problèmes » 07-05-2007 09:22:47

... "si j'arrive enfin à communiquer avec mon copain à l'autre bout de la rue"
..."ha c'est pas bien l'omni 7db? vous conseiller quoi de plus petit que la yagi?
"

bonjour
heu... vous parlez des champs élysée ? Avec 500 mW sur 2400, à la louche et sans présumer de votre environnement, le seul truc qui pourrait vous poser des problèmes de liaison, c'est la courbure terrestre ou un obstace physique important. Pas la distance en tous cas..

Reste à savoir si le machin de plastique avec marqué "7dB" dessus mérite le nom d'antenne ou d'atténuateur rayonnant (ceci dit sans la moindre intention de vous froisser... c'est plutôt le manque d'intégrité des revendeurs que je critique ici).

La yagi n'est pas franchement, sur ces fréquences, la meilleur des solutions pour faire du wardriving, du pentest ou du "trunk" de point à point. A moins que vous cherchiez à monter des groupements d'antenne (genre 2x 24elt stack ou 4x24 en H) avec bien entendu le transfo d'impédance pour mélanger tout çà. La yagi tire un peu trop "pointu" et vous oblige à monter l'ensemble sur un mat rotatif. Imho, avec un gain très honnete, vous auriez intérêt à regarder du coté des shorted backfire (10 dB si monté à la cochon, mais ce serait plus proche de 12 à 14 dB si accordée avec amour et circonspection)(surtout avec amour). Ce type d'antenne ne dépasse pas les 15 cm de profondeur.

Sinon, optez pour la très classique "double quad", seule en retombée 50 Ohm au cul de l'adaptateur, ou en groupement, avec un adaptateur d'impédance bricolé à coup d'UT141 de récup (exige des doigts de fée tout de même, ainsi qu'un peu d'instrumentation)

.. et d'un seul coup, les IV pleuvent smile
cordialement